•  

     

    Edelweiss petite fleur des montagnes,

    Paraissant très  fragile, mais robuste,

    Sans en avoir l’air, tu accompagnes,

    Les guides et randonneurs venant d’Espagne.

     

    Sous un immense ciel, d’un bleu azur,

    La neige et le froid, ne te font pas peur.

    Sur les hauts sommets, l’air si pur…

    J’en possédais une, perdue de bonne heure.

     

    Toi que l’on appelle l’étoile des glaciers,

    Tu es empreinte de mystère et de blancheur.

    De nouveau en posséder une et l’apprécier,

    Serait pour moi, source de bonheur.

     

    A Ossau, dans les Pyrénées, je t’avais achetée,

    Tu étais sous cellophane, hélas je t’ai perdue.

    Petite fleur que j’admire, j’aimerais te retrouver

    Ne plus jamais vous dire « elle a disparue ».


    2 commentaires
  •  

     

    Un peu de soleil dans un grand ciel bleu

    Déjà l'on peut commencer à espérer…

    Le voir arriver et penser au soleil de feu

    La neige ne sera plus là à nous faire glisser.

     

    Le printemps dans deux mois se réveillera

    Quelques oiseaux chanteront à tue-tête

    Il faudra faire attention avec ta chistéra

    A ne pas les déranger ma petite sœurette.

     

     

    Ferme les yeux et tu sentiras cette impression

    De printemps qui nous amènera vers l'été

    Une jolie robe, quelques fleurs et l'imagination

     

     

    Vagabonde nous aidera à nous fera rêver…

    Anémones, primevères, jonquilles et lilas

    Sortiront de terre pour nous ravir toujours.

    Le bourgeonnement de tous les arbres par là

    Ce sera le signe du retour des beaux jours.


    3 commentaires
  •  

     

    Ecoute bien ton cœur,

    Ne réfléchis surtout pas,

    Agis pour ton bonheur,

    Fonce vers cette tendre fleur.

     

    Aucun regret ne viendra,

    Obscurcir ton petit monde.

    Si tu ne fais rien et ne bouge pas,

    Tu regretteras ses bonnes ondes.

     

    La vie est tellement triste,

    Parfois douce ou décevante,

    Je l’ai connue très dévastatrice,

    Apprécie qu’elle soit motivante.

     

    Le bonheur est là à ta porte,

    Tu ne l’as jamais connu,

    N’oublies pas qu’elle n’est pas morte,

    File tout droit et prend cette avenue !


    3 commentaires
  •  

     

    Dans un ciel tout rose,

    Le soleil doucement se couche,

    Devant cette vue, parler je n'ose,

    Chut, n’ouvres pas la bouche !

     

    J’aime cette vue, à nos fenêtres le soir,

    Ces arbres décharnés et grisonnants,

    Spectacle féérique avec ces arbres noirs,

    Plantés au milieu des champs.

     

    Le printemps est arrivé,

    Vivons ensemble le présent,

    En écoutant les oiseaux chanter,

    Allons nous asseoir près des peupliers.


    4 commentaires
  • Savez-vous ce que contient mon clavier ?

    Il contient des chiffres et un alphabet.

    Je n'ai pas besoin d'eux pour te choyer,

    Mon amour et sa force tu les connais.

     

    Les six premières années de ta vie,

    Elles ont été bien trop difficiles….

    J’ai eu envie de dire stop ! Ça suffit !

    Plus aucune larme sous tes jolis cils.

     

    Tu es une merveilleuse petite fille,

    La roue tourne et  pour toi le bonheur,

    Comme ce poème où je parlais de billes,

    Je m’étais trompée… dur pour nos cœurs.

     

    Tu es entrée dans une nouvelle vie,

    Une jolie maison, un jardin et des fleurs,

    Pour toujours, te voir heureuse je parie…..

    Viens vite avec moi, c’est la chandeleur.


    1 commentaire
  • Je ne connais rien de plus beau
    Que donner naissance à un enfant
    Entendre avec joie, ses premiers mots,
    Qu'il est doux d'être une maman.

    Un enfant, c'est un cadeau de Dieu,
    C'est parfois une raison de vivre,
    Qu'il fait bon le regarder dans les yeux
    De sa vie, un jour, en écrire le livre.

    Bienvenue à toi petit homme,
    Ouvre tes yeux à la lumière,
    Ton magnifique sourire sera comme
    Un mot d’amour dit à la Terre.

    Un tout petit bonhomme
    Gai comme un rayon de soleil,
    Haut comme trois pommes,
    Tout simplement une merveille.


    1 commentaire
  • Silence de la nuit, 


    T’écouter, te sentir, 


    Rêver d’un bain de minuit, 


    Au moindre bruit tressaillir. 

     



    Toi qui me lit à l’instant, 


    Ferme les yeux et imagine, 


    Une valse à quatre temps, 


    Où subitement je deviens taquine 



    Viendras-tu rejoindre mon chemin 


    Au delà de l'horizon et de la mer ?


    plonger lentement dans les miens 


    Tes magnifiques et grands yeux verts ?

     


    J’attendrais toujours ce moment, 


    Où se mêleront rêve et réalité, 


    Baleines et dauphins avec leurs chants


    Seront là pour me faire planer. 

     

     


    4 commentaires

compteur gratuit